Maxine saisit sa deuxième chance

Maxine et ses fils en novembre 2010

Lorsque le tremblement de terre a frappé Haïti le 12 janvier 2010, le restaurant tout neuf de Maxine à Port-au-Prince s’est effondré sur elle. Pendant des heures, elle est restée coincée sous les décombres, jusqu’à ce qu’un ami vienne l’aider à en sortir.

Elle avait dû être amputée de son pied droit, écrasé par un des piliers du restaurant, mais, rayonnante, elle était profondément reconnaissante d’être en vie : « Dieu m’a donné une seconde chance », expliquait-elle.

Deux ans plus tard, le sourire de Maxine est toujours aussi radieux.

Réconciliés

« Je saisis pleinement ma deuxième chance, nous dit-elle. J’ai décidé de pardonner à mon ex-mari et nous nous sommes réconciliés. Il vit maintenant de nouveau avec nos fils et moi. Il prend bien soin de moi. J’ai retrouvé un emploi dans la banque où je travaillais avant d’ouvrir mon restaurant, et j’ai même eu une promotion ! Dieu est bon. »

Maxine n’a pas oublié que c’est Dieu qui lui a donné cette deuxième chance. Elle raconte qu’elle le loue constamment et qu’elle lit la Bible chaque jour – cette bible qui lui a été offerte par la Société biblique peu de temps après le tremblement de terre.

Lire la Bible en entier

Maxine et ses fils en janvier 2012

Il y a quelques semaines, elle a décidé de lire la Bible en entier, de la première à la dernière page – auparavant, elle se décourageait « quand ça devenait plus difficile », mais pas cette fois.

« Je suis dans Esaïe, explique-t-elle. Ce matin, j’ai lu le chapitre 43 :

“Ainsi parle maintenant l’Eternel qui t’a créé, ô Jacob!
Celui qui t’a formé, ô Israël !
Ne crains rien, car je te rachète,
je t’appelle par ton nom : tu es à moi !…”»

 

Maxine devant chez elle à Port-au-Prince en janvier 2012.